Assurance prêt immo

Les risques que couvre réellement l’assurance décès invalidité

Actuellement, le meilleur moyen pour financer l’acquisition ou la construction d’une maison est sans aucun doute le prêt immobilier. Néanmoins, des risques existent tant du côté de celui qui emprunte que de celui de la banque ou de l’établissement prêteur.
Ainsi, dans le but de se couvrir contre une hypothétique défaillance de remboursement, l’emprunteur est en général convié à adhérer à une assurance emprunteur immobilier.
Aucune loi n’exige cette adhésion, mais celle-ci est cependant très recommandée. Effectivement, aucune banque ne voudra octroyer un emprunt à un client ne désirant pas souscrire à une assurance emprunteur immobilier.
L’assurance emprunteur immobilier protège l’emprunteur contre les événements funestes de la vie qui peuvent l’empêcher de s’acquitter de sa dette.
Cette assurance emprunteur immobilier est souvent combinée avec des options accessoires comme l’assurance décès, l’assurance perte d’emploi, garantie invalidité et d’autres encore.
L’assurance emprunteur immobilier la plus classique est celle qui est appelée « temporaire », car sa durée couvre uniquement la période de remboursement du crédit immobilier.
Elle ne prévoit le remboursement de l’emprunt que lorsqu’il y a décès de l’assuré avant le terme de son contrat de prêt immobilier.
Par conséquent, les banques ainsi que les assureurs indépendants l’associent souvent à des garanties complémentaires dans le but d’étendre sa couverture et de mieux l’ajuster selon le profil de leur client.

L’assurance emprunteur immobilier collective ou assurance de groupe

Avant de conclure un contrat de prêt immobilier, la banque offre souvent à son client d’adhérer à une assurance emprunteur collective ou assurance de groupe qui, par principe, couvre les prêts immobiliers de plusieurs débiteurs en même temps. Sa souscription est facilitée car elle est indiquée directement par la banque, cependant, elle peut ne pas coïncider avec le profil de chacun de ses adhérents car elle leur apporte le même niveau de garantie. Les emprunteurs ont néanmoins l’alternative de choisir une assurance prêt immobilier individuelle adaptée à leurs besoins.

L’assurance emprunteur immobilier individuelle

Auparavant, les banques n’octroyaient un prêt immobilier qu’à condition d’adhérer exclusivement à leur assurance collective. Cependant, la loi Lagarde qui est appliquée depuis le 1er septembre 2010 met un terme à cette règle considérée comme excessive. Dans le but d’améliorer l’assurance emprunteur, cette loi donne la possibilité aux emprunteurs d’opter sereinement pour une assurance emprunteur individuelle auprès de l’assureur de son choix sans appréhender les refus désagréables de leur établissement de crédit. La réforme de l’assurance emprunteur ouvre ainsi cette branche d’activité à la concurrence.

Cependant, l’assurance individuelle est soumise à la condition d’aligner son niveau de garantie minimum à celui de l’assurance collective fournie par la banque. L’assurance emprunteur immobilier individuelle est en général mieux appropriée au profil de chaque particulier. Elle représente également un facteur majeur permettant de réduire le coût du prêt immobilier. D’ailleurs, d’après le courtier en ligne Meilleurtaux, « avec un taux pouvant varier de 0,10% à 0,40% selon le contrat souscrit et les garanties incluses, cette assurance représente entre 5% et 16% du coût total du crédit immobilier ».