Garantie d'assurance prêt immobilier importante

Un emprunteur sur cinq opte pour une assurance chômage

Environ 20% des emprunteurs concluant un prêt immobilier optent pour une assurance chômage. Mais ce taux diffère d’une compagnie à une autre, selon la catégorie de leurs clients. En effet, 30% ou plus des assurés des établissements spécialisés disposent d’une assurance chômage. Par contre, seulement 5 à 15% des clients de la majorité des firmes généralistes choisissent cette option.

Ce faible taux général d’assurance chômage n’est pas étonnant, car une grande partie des assurés ne peuvent souscrire à la garantie perte d’emploi.

En effet, il s’agit de ceux qui n’ont pas droit aux allocations des ASSEDIC. Ceci s’explique aussi par le fait que la garantie perte d’emploi de l’assurance prêt immobilier subit une anti-sélection, ce qui n’est pas le cas pour l’assurance décès invalidité à laquelle presque tous les emprunteurs adhèrent. A vrai dire, l’emprunteur est plus renseigné sur les probabilités des risques que l’assureur. Ainsi, ce sont surtout les classes socioprofessionnelles les plus menacées par le chômage qui possèdent le pourcentage de souscription le plus important.

La sinistralité est par conséquent élevée et la valeur des primes considérable, ainsi, les emprunteurs ayant un faible risque s’abstiennent de contracter l’assurance.